Search
  • Deladriere Elisabeth

Vers une éducation non violente et bienveillante - Outil gratuit à télécharger


Outil gratuit - CNV enfant
.pdf
Download PDF • 408KB

Pour que vos enfants grandissent dans la confiance vous pouvez vous appuyer sur une éducation non-violente et bienveillante qui contribuera à les faire grandir, à leur transmettre des savoirs et à soutenir leur épanouissement.

Trucs et astuces pour parler vrai à son enfant

  • Soyez clair(e) et cohérent(e) dans vos paroles. N’utilisez pas la manipulation pour établir vos demandes.

  • Donnez du sens à vos demandes. Votre enfant a besoin de comprendre pour pouvoir accepter. Certaines choses nous paraissent évidentes mais ne le sont pas toujours chez les plus jeunes.

  • Faites confiance à votre enfant et laissez-le accéder à ses forces, ses ressources et ses valeurs.

  • Expliquez le sens des règles et des contraintes. Celles-ci existent pour une raison mais laquelle?

  • N’ayez pas peur de vous excuser quand vous avez été trop loin. Reconnaissez vos limites, personne n’est parfait. Ne faites pas croire à votre enfant que vous êtes invulnérable.

  • Conservez la responsabilité de vos émotions tout en étant conscient de ce que vous ressentez. Ne faites pas croire à votre enfant qu’il est responsable de l’état dans lequel vous êtes.


Pour vous aider, dites stop

  • Aux adjectifs négatifs résonnant comme des prophéties qui tendent souvent à se réaliser : « Tu es paresseux(se) », « Tu es méchant(e) », « Tu n’arriveras à rien dans la vie »

  • Aux comparaisons. Chaque enfant est différent et avance à son rythme : « À ton âge… », « Ta soeur au moins elle… »

  • Aux généralisations décourageantes : « Les jeunes… »

  • Aux phrases fermées et expéditives : « C’est comme ça et puis c’est tout! », « Je ne veux plus en entendre parler »

  • Aux attentes démesurées ou implicites : « Ne fais pas de bruit », « Reste tranquille »

  • À la culpabilisation : « Tu as quel âge? », « Tu aurais pu penser à… », « Tu me fatigues avec tes questions »

  • Aux paroles moralisatrices

  • Au chantage affectif, à la manipulation et aux menaces


N’oubliez pas que votre enfant est un être à part entière. Comme dans toute relation respectueuse, l’autre a des droits, des émotions, des sensations, des pensées,…


Offrez à votre enfant…

  • Le droit de parole : soyez à l'écoute, laissez le exposer ses idées et exprimer ses besoins.

  • Le droit à ses émotions : permettez-lui de pouvoir exprimer ses émotions en laissant un espace de parole ouvert le plus souvent possible.

  • Le droit de choisir : gardez une place pour l'expression de ses préférences. Écoutez quand il dit non et quand il exprime ce qu'il veut.


Faites l’effort d’accepter…

  • Ses peurs : rassurez votre enfant et apprenez-lui à se rassurer seul.

  • Ses colères : si vous partez du principe qu’un caprice n’existe pas, vous serez beaucoup plus attentif à votre enfant et vous vous rendrez compte que toute colère est signe d’un besoin non nourri.

  • Ses tristesses : ne minimisez pas ses chagrins et acceptez ses larmes.

  • Ses joies : un enfant qui peut exprimer sa joie deviendra un adulte qui saura apprécier la beauté de la vie.


Source : Boselli, A-L., Les 50 règles d’or de la communication non violente, Larousse.

49 views0 comments

Recent Posts

See All