top of page
Search
  • Writer's pictureDeladriere Elisabeth

Se relever après un échec



On passe tous à un moment donné de notre vie par une mauvaise expérience, par un échec, par une déconvenue, par une déception. Quel que soit notre niveau d'assurance, un échec met toujours un coup au moral et c'est souvent douloureux. C'est normal que cela vienne nous affecter car c'est quelque chose qui comptait pour nous. Se retrouver face à un échec qu'il soit professionnel ou personnel n'est jamais facile. Cependant, ça l'est d'autant plus lorsque la confiance en soi en prend un coup ou lorsqu'on vit plusieurs échecs consécutifs.

Voici donc huit clés pour faire en sorte que l'échec que vous vivez pour le moment ne devienne pas un boulet que vous allez trainer mais plutôt quelque chose d'utile, une opportunité, une évolution.


"Je ne perds jamais, soit je gagne, soit j'apprends" Nelson Mandela


  1. Ne pas s'identifier à l'échec : Je ne suis pas mon échec, mon échec ne me définit pas. On sépare qui on est de ce qu'on fait, de nos actions.

  2. Être bienveillant envers soi-même : Quand c'est une autre personne qui échoue, vous allez la soutenir, l'encourager, lui dire qu'il fera mieux la prochaine fois, qu'il a plein de qualités,... Et vous, que vous dites-vous? Arrêtez de vous dévaloriser et parlez-vous comme si vous parliez à votre meilleur(e) ami(e).

  3. Changer sa vision de l'échec : L'échec n'est pas négatif, ce n'est pas une finalité. Au contraire, c'est un apprentissage, une opportunité. Voyez-le comme une expérience sur laquelle vous pouvez tirer des leçons et des apprentissages pour l'utiliser comme un tremplin et se remettre à l'action.

  4. Analyser les causes de l'échec : Se demander de manière objective et factuelle pourquoi cela n'a pas fonctionné? Pourquoi cela s'est produit comme ça? Le but est d'essayer de décrire la situation sans auto-critique.

  5. Prendre sa part de responsabilité : D'un côté, nous ne pouvons pas avoir tout sous notre contrôle, nous ne devons pas endosser la responsabilité de ce qui n'est pas de notre ressort. D'un autre côté, il ne faut pas chercher de coupable. Il faut pouvoir nuancer.

  6. Accepter l'échec : On ne peut tout simplement pas revenir sur le passé. Après avoir réfléchi sur les causes de l'échec, il est temps de passer à autre chose et de ne pas ruminer.

  7. Se revaloriser : Vient ensuite le temps de se recentrer sur soi, de voir son parcours de vie de manière globale sans se concentrer sur les échecs et en se rappelant ses réussites.

  8. Passer à l'action : Enfin, après avoir réfléchi aux sept premières clés, on se fixe de nouveaux objectifs et on établit un plan d'action.

27 views0 comments

Comments


Post: Blog2_Post
bottom of page