top of page
Search
  • Writer's pictureDeladriere Elisabeth

Parler diversité affective et sexuelle avec son enfant


En tant que parents, éducateurs ou simplement membres de la société, il est essentiel de créer un environnement ouvert et inclusif pour nos enfants. C'est déjà vers l'âge de 8 ans qu'un enfant peut se questionner par rapport à la diversité affective et sexuelle. Parfois cela arrive même plus tôt. C'est pourquoi, il est important de rester disponible si notre enfant viens nous parler. En discutant avec eux, nous leur offrons les outils nécessaires pour comprendre et respecter les différentes orientations amoureuses et identités de genre mais aussi nous les aidons à être eux-mêmes et à s'accepter.

C'est une occasion d'apprentissage pour tous, où nous pouvons partager nos connaissances et nos expériences, tout en encourageant la tolérance et l'empathie. Nous souhaitons élever des générations conscientes, bienveillantes et respectueuses de toutes les formes d'amour.

Parler de diversité affective et sexuelle avec son enfant est donc une démarche essentielle pour favoriser son épanouissement et l'ouvrir au monde dans toute sa richesse. Voici deux lignes de conduite pour vous guider dans la manière d'aborder ce sujet :


- La première étant de s'informer sur le sujet : Recherchez des livres, des vidéos ou des sites Internet adaptés à son âge. Ces ressources peuvent être utiles pour compléter vos explications. La chose principale dans cette prise d'information est celle de faire la différence entre...

























L'homme cherche toujours à comprendre l'être humain et pour cela, c'est plus facile de mettre les gens dans des cases. or nous avons tous nos particularités : il se peut qu'on soit un peu dans une case mais pas tout à fait ou qu'on se reconnaisse assez bien dans deux cases différentes en même temps ou encore qu'on soit dans une case un jour et dans une autre le lendemain.


- La deuxième chose est de rester ouvert :

  • Attendre que l'enfant vienne vous parler, ne pas lui mettre la pression.

  • Expliquer qu'il n'y a pas une sexualité mieux qu'une autre, il n'y a pas de hiérarchie dans les attirances.

  • Il est tout à fait normal d'explorer, de se poser des questions et d'essayer différentes choses pour se découvrir.

36 views0 comments

Comentarios


Post: Blog2_Post
bottom of page