Search
  • Deladriere Elisabeth

Les troubles anxieux chez l'enfant et l'adolescent - Outil gratuit à télécharger


OUTIL GRATUIT troubles anxieux enfant ado
.pdf
Download PDF • 419KB


Dès son plus jeune âge, l’enfant va expérimenter ses émotions primaires dont la peur. Plusieurs peurs normales vont apparaitre au cours de son développement (vers 4 mois, la peur d’être seul, 6 mois la peur d’être loin de sa figure d’attachement, 12 mois la peur de séparation, 2 ans la peur du tonnerre, 4 ans la peur de la mort,…). À tout moment du développement, la peur peut s'intensifier, persister et devenir source de souffrance. Elle peut se fixer sur un objet, une situation ou un thème en fonction de l’âge de l’enfant. Cette peur qui entrave le fonctionnement habituel de l’enfant, qui provoque de la souffrance et l’isole et qui souvent entraine des conséquences sur son développement psychologique est appelée trouble anxieux.


  1. Les phobies spécifiques

Les phobies spécifiques se traduisent par une peur intense, permanente et irrationnelle par rapport à un objet ou une situation spécifique qui va provoquer chez le jeune des évitements, de la souffrance et qui va interférer avec le fonctionnement scolaire, familial, social. On distingue quatre catégories :

  • phobie des animaux (chiens, souris, insectes, pigeons,...)

  • phobie des environnements naturels (orage, hauteur, eau,...)

  • phobie du sang, des injections

  • phobie situationnelle (ascenseurs, transport public,...)


  1. L’anxiété de séparation

C’est une angoisse excessive et inappropriée concernant la séparation avec le caregiver ou la maison qui provoque de la détresse, des évitements, une altération du fonctionnement scolaire, familial, social et de la honte (principalement à l’adolescence).


  1. L’anxiété généralisée

Elle se traduit par des préoccupations excessives, irréalistes et répétitives par rapport à des activités de la vie quotidienne. Cela induit chez le jeune…

→ une tension interne constante

→ des troubles du sommeil

→ une intolérance à l'incertitude

→ un besoin constant d'être rassuré

→ une insatisfaction permanente

→ des difficultés de concentration/mémoire

→ une fatigabilité et irritabilité

→ des tensions musculaires


  1. L’anxiété sociale

C’est une peur persistante et intense au sujet d'une situation sociale ou de situations de performance souvent lors d'expositions à l'attention d'autrui ou en contact avec des personnes non familières. Cela provoque chez l’enfant ou l’adolescent des évitements, des angoisses et un sentiment d’incapacité d’aller vers l’autre alors que le désir de sociabilité est souvent présent. On distingue 3 catégories :

  • peur de parler ou de se produire en public

  • crainte de devoir interagir avec des personnes d'autorité

  • peur de manger ou d'écrire devant d'autres


  1. Le trouble panique

Le trouble panique se traduit par des attaques de panique récurrentes, brutales, imprévisibles et souvent sans facteurs déclenchants. C'est un malaise intense de quelques minutes qui se produit en dehors de tout danger réel ce qui le différencie de la crise d’angoisse. Il induit chez le jeune..

→ des préoccupations anxieuses concernant l'éventuelle survenue d'une prochaine attaque

→ une crainte de perdre le contrôle, de devenir fou, de mourir

→ une perte de repères

→ des évitements



POURQUOI UN DIAGNOSTIC?


Pour l’enfant

  • Mettre un nom sur sa détresse

  • Mieux comprendre son mal-être

  • Prendre du recul vis-à-vis de ses comportements et de ses émotions

Pour le parent

  • Mieux comprendre les troubles de son enfant et ses difficultés

  • Prendre du recul vis-à-vis des comportements et des émotions de son enfant

  • Apaiser une éventuelle culpabilité

  • Changer les représentations et les attitudes parfois négatives

  • Être actif dans le processus thérapeutique de son enfant

24 views0 comments

Recent Posts

See All